Des kilos d'amour

Publié le par zephyrin

Cette période, comme chacun le sait, est très propice aux bonnes résolutions. Et, il y en a une qui fait l’unanimité chez mes sœurs (ne nous voilons pas la face, moi y compris….sic !) : "cette année, je me sculpte un corps de rêve".

C’est la même que l’année dernière ? …..Et que l’année d’avant aussi ? Oups ! Mais il y a une catégorie de mes sœurs qui entendent par corps de rêve, "la splendide anatomie que j’arborais avant de m’acoquiner avec Monsieur". Eh oui Mesdames, vous n’êtes pas sans savoir que notre allure prend des courbes dangereuses dès lors que nous nous mettons en ménage. C’est ce que j’appellerais "les kilos d’Amour". Même si l’expression peut faire sourire, croyez-moi, il n’en est rien ! La résultante ferait plutôt grincer des dents ! C’est kilos là, sont les plus à craindre car ils s’installent l’air de rien, voire complètement à notre insu. À qui la faute ?

De ma propre expérience, a cette sorte d’atmosphère de contentement, d’euphorie, de ravissement qui est livrée avec le kit de la vie à deux. (pour le moins, au début…hum !). Finit le temps où on se contentait facilement d’une salade sur le pouce à midi ou d’un potage vermicelle au souper. Nous voilà dans nos petits souliers à partager des petits moments en tête-à-tête autour d’un bon repas, surtout si le boug est fin cordon bleu (oui, je vous l’accorde, j’ai eu de la chance, mais rassurez-vous Mesdames, la tendance se répand !). Et bien sûr, cela fait plusieurs jours qu’on remet au lendemain la séance de gym, pour rentrer plus tôt se blottir dans les bras de son cher et tendre.

En disant cela, je revois ma copine Yaya, qui me contait que pendant qu’elle s’attardait au lit le week-end, son être aimé avait déjà ramené le bon pain chaud de Saint Félix et le plateau qu’il lui préparait ensuite n’avait de petit-déjeuner que l’heure à laquelle il était servi !!. Mémorables ? Oui ! Mais seulement voilà, le regard attentif (envieux, plutôt!) de la macocotte de marché le samedi matin, est là pour nous rappeler à l’ordre : "en ben mafi, fess ou vini épé, zafew ka maché !". "Épais", voila bien le terme qui résume la situation. Car, c’est un constat, ces kilos là ne sont pas disgracieux, mais accentueraient nos belles courbes de négresses aux dires de ces Messieurs. "Pô, tu es devenue bombastique", était l’expression favorite qui circulait parmi la gente masculine.

Quoi qu’il en soit, entre ce que ces Messieurs racontent et la perspective de devoir racheter toute notre garde robes, et de conserver notre vieux jean taille 38 comme une relique d’un temps qui commence à devenir long maintenant, nous avons tôt fait de prendre de bonnes résolutions. Et cette année, je la prends pour une autre, car hasard des faits, pour ma part, mon statut de célibataire depuis quelque temps, me profite bien !

Alors, Mesdames, rassemblons toutes nos énergies positives et prions avec foi et conviction pour venir en aide a l'une de nos soeurs. La demoiselle, après plus d'un an de concubinage s'est décidée à perdre sa graisse de bébé et à retrouver sa ligne d'ancienne athlète (oui oui, elle doit être encore quelque part sous toute cette graisse... bon dié, elle va me tuer!!!). Alors toutes ensembles, "Je vous Salut Sainte Régime, pleine de brûle-graisse, que ton action soit efficace, que les résultats arrivent...... Amenogras!".

Courage Amélie, plus longue sera ta route, plus belles seront tes formes….

COCO B.

SOURCE

Publié dans negmawon

Commenter cet article

adeline 02/04/2006 16:30

Comme tout cela est juste. Pourquoi les hommes nous aiment ronde, car je crois qu'ils nous aiment ronde et pas maigre.